Bla Bla

Appel à rassemblement contre le viol

Pour avoir signé la pétition sur le site Contre le viol, la honte doit changer de camp, je reçois désormais les informations du site. Aujourd’hui j’ai reçu ce mail, et je pense qu’il est très important de le publier et de le partager au plus grand nombre. Si vous vous demandez si je serais au rassemblement, non, je ne le serais pas, car j’ai quelque chose de prévu à ce moment là, mais sachez que si j’avais été libre, j’aurais participer avec toute mon âme à ce manifeste. Si vous ne pouvez pas participer, faites tourner l’info, signez la pétition, ne laissez pas les violeurs impunis.

Bonjour,Un an après le lancement du manifeste « Viol, la honte doit changer de camp », 37 000 personnes ont signé l’appel…et un an plus tard, rien n’a encore changé ! Nous attendons toujours que les pouvoirs publics prennent des mesures pour faire reculer rapidement les violences faites aux femmes. Le 25 novembre sera la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes : Osez le féminisme !, le CFCV et Mix-Cité remettront à cette occasion au Premier ministre les plus de 37 000 signatures.

Cette journée est l’occasion de faire entendre notre voix.

Viol : la honte doit ENCORE changer de camp !

Nous vous invitons à participer à un rassemblement

vendredi 25 novembre
à 18h, place Igor Stravinsky (Paris 4e)

Ce rassemblement sera également l’occasion de rendre publique une lettre ouverte aux candidates et candidats à la présidentielle, leur demandant de prendre position sur les revendications du manifeste.

Partagez l’évènement Facebook et faites circuler ce mail le plus largement possible. Plus nous serons nombreuses et nombreux, plus nous aurons une chance de nous faire entendre.

Lors du rassemblement, un happening contre les violences est prévu : nous prévoyons de réaliser une fresque humaine permettant d’interpeller l’opinion publique sur le nombre de femmes violées chaque année en France. Vous souhaitez participez à cette initiative, inscrivez-vous ici.
A bientôt,

La honte doit changer de camp, faisons en sorte que les victimes ne soient plus considérées comme consentantes face à leurs bourreaux.

A lire aussi